Pour un échange de lien il suffit de demander

Le Bagad de Carhaix site web
             Le bagad de Carhaix fut le premier bagad de Bretagne il a été crée en 1947.Après une quinzaine d’année de pratique la kevrenn des cheminots (bagad et cercle) s'éteint par manque d’effectif. 
            En 1993 quelques musiciens
du poher relève le défi et créent la formation actuelle.le bagad regroupe maintenant environ 80 musiciens du centre bretagne. 
            Tout au long de l’année le
bagad Karaez participe aux différentes fêtes locales du centre bretagne mais également transmet notre culture au delà de nos frontières. 
            Le local du bagad est situé place de la tour d’Auvergne à Carhaix : c’est un lieu convivial où se retrouvent
les musiciens pour répéter ensembles, mais également pour se relaxer et se retrouver après l’effort

Le Cercle de Carhaix

            Fondé en 1947, le groupe de danses bretonnes «Cercle Celtique Ahès» de Carhaix fut l’un des premiers créés en Bretagne. Le groupe a choisi ce qualificatif d’Ahès pour rappeler la légende selon laquelle le roi de Cornouaille, Gradlon, fit don de l’ancienne capitale des Osismes à sa fille Ahès, cité qui prit alors le nom de Karaez, Carhaix en français. Le Cercle Celtique d’Ahès existe depuis février 1947 grâce à des personnalités de la tradition bretonne dont Jean Allix et Albert Trévidic, instigateur des festoù-noz en salle, qui contribuèrent à la tradition, des sonneurs en couple et du Kan a biskan. 
            Le Cercle Celtique d’Ahès compte une soixantaine de danseurs
auxquels s’ajoutent une vingtaine de membres actifs. Le groupe adhère à Kendalc’h depuis la création de la fédération en 1950. Le Cercle évolue depuis quelques années en 2ème catégorie.

Le Bagad de Concarneau

            Le bagad Konk Kerne vous propose principalement des arrangements musicaux sur des suites de musique traditionnelle de Bretagne (mélodies, marches, danses) tout en se permettant quelques détours par des airs d’autres origines, ceci au son des cornemuses, bombardes et batteries. 
            Depuis quelques années le
Bagad s'associe avec le cercle celtique Ar Rouedou Glas pour présenter un spectacle de danses et musiques de Bretagne ce qui donne un relief particulier et une diversité à ces prestations communes très appréciées, les costumes sont très variés: Cornette et Penn Sardine pour la tradition maritime et riches costumes d'apparat du pays de l'Aven. Le groupe de danses compte parmi les meilleurs de Bretagne: il évolue en première catégorie. Le bagad s'est déjà produit à de nombreuses reprises dans des festivals à l'étranger.

Le Cercle de Concarneau

            Depuis quelques années le Bagad s'associe avec le cercle celtique Ar Rouedou Glas pour présenter un spectacle de danses et musiques de Bretagne ce qui donne un relief particulier et une diversité à ces prestations communes très appréciées, les costumes sont très variés: Cornette et Penn Sardine pour la tradition maritime et riches costumes d'apparat du pays de l'Aven. 
            Le groupe de danses compte parmi les meilleurs de
Bretagne: il évolue en première catégorie. Le bagad s'est déjà produit à de nombreuses reprises dans des festivals à l'étranger.

Le Bagad de Plomodiern

            Le bagad "Eostiged Ar Mene" , "Les Rossignols de la Montagne", est fondé en 1959 par l'Abbé Guénégan, vicaire de Plomodiern qui, on peut le préciser, fut également à l'origine des bagadoù de Combrit et Pouldergat. 
            Après une période de progression, il accède à la seconde catégoriec en 1970. En 1974, en raison d'un manque d'effectif, le bagad cesse ses activités. 
            En 1986, sous l'impulsion de Raymond Le Bot et Michel Le Roux, l'association est réactivée. Les premières années sont consacrées à la formation et c'est en 1991 que l'on voit le bagad faire ses premières sorties. Il participe au concours de cinquième catégorie en 1994 et accède à la quatrième catégorie en 1997. Catégorie où il évolue encore à ce jour. L'association "Eostiged Ar Mene" comprend également une école de musique dont le but est la formation des musiciens qui viendront grossir les rangs du bagad. Bagad et école de musique comptent une soixantaine de membres dont vingt cinq environ participent aux concours et sorties.

 

 

Le Cercle de Châteaulin

            Fondé après la seconde guerre mondiale, le Cercle Celtique a repris son envol en novembre 1985 après 10 années de sommeil. Depuis sa reprise, le Cercle se compose de danseurs, de musiciens et de chanteuses dont l'âge varie de 6 â 70 ans. Une Section Enfants existe depuis 1990. 
            Le Cercle présente des suites
de danses de toute la Bretagne Du Pays Rouzik avec des Gavottes et Jabadaos, Monfarin et Gavotte d'Honneur. De Haute Bretagne avec Tour sur l' Dré, Keroueze, Sabotée... Du Pays de Loudéac Éventuellement des danses jeux (exécutée par les enfants) Le Cercle est accompagné par des Chanteuses et par des Musiciens jouant de la Bombarde, du binioukozh, de la Flûte Irlandaise, du Violon et de l'Accordéon Diatonique. Le groupe d'enfants est accompagné par des jeunes musiciens.

Le Bagad de Landerneau

             Fondé en 1990, le Bagad  Landerne est la résurgence de formations ayant existées à Landerneau dans les années 60.
   
         Le bagad (du breton bag : bateau) est un ensemble instrumental comprenant 3 pupitres:
                      *Bombardes
                      *Cornemuses
                      *Percussions
           Affilié à Bodadeg Ar Sonerion(assemblée des sonneurs), qui fédère 70 Bagad, le bagad Landerneau participe au championnat des bagadoù dont la manche finale se tient au festival Interceltique de Lorient en Aout.

 

 

 

 

Le Cercle de Landerneau

     En 1987, le cercle celtique de Landerneau voit le jour lors du premier festival Kan al Loar. En 1993, l'association Eskell an Elorn est créer. En 1996, c'est l'affiliation à Kendalc'h.
    Puis tout s'accélère, en 3 ans, le nombre d'adhérents augmente considérablement, le cercle évolue : Des nouveaux danseurs, des nouveaux musiciens, des nouvelles chorégraphies,… Il passe ainsi de la 4ème à la 2ème catégorie !
    En ce début du 3ème millénaire, l'association n'a jamais été si imposante..
.

Le Bagad de Port-Louis

            Le Bagad de Port-Louis est né le 13 Octobre 1996 
            Il est issu des cours de musique du cercle celtique
"An Drouz Vor " de Port-Louis crée en 1994. Il s'appellera à ses débuts "Nozeganed" puis "Nozeganed Bro Porh Loeiz" du fait de l'origine des sonneurs qui viennent de tous le canton. 
            Si les débuts ont été difficiles, du fait du manque
d'expérience et d'effectif, le bagad s'est peu à peu structuré et le groupe, avec l'aide bienveillante de membres efficients du bagad de Lorient, a vite progressé, renforcé de surcroit par l'arrivée de nouveaux sonneurs débutants et chevronnés séduits par une nouvelle aventure dans un groupe en plein devenir. Il a fallu deux années de travail acharné, encadrés par les permanents BAS pour voir le bagad faire ses premiers pas officiels dans les kermesses et fêtes locales. Que soient remerciés ici tous les organisateurs qui ont supporté et subventionné nos premiers "couacs"! 
            Après trois ans d'existence, le bagad décide alors en 1999 de se lancer dans l'aventure du championnat
des bagadoù avec une première participation au concours BAS de 5ème catégorie à Locoal- Mendon puis à Lorient. Il faut croire que nous avions travaillé nos "couacs" puisqu'à l'issue de ces deux concours, le bagad accède à la 4ème catégorie (2ème à Locoal-Mendon et 1er de sa poule à Lorient). En 2000, à l'issue de l'épreuve de Lorient dans cette nouvelle catégorie, le bagad Nozeganed Bro Porh Loeiz terminera 3ème du concours général à seulement 3 dixièmes de point de la catégorie supérieure, objet de ses ambitions gourmandes. Sans amertume, le groupe a souscrit pourtant à la sagesse d'une année complémentaire dans cette catégorie et s'est promis pour 2001 le bonheur d'un nouveau pas en avant. 
            Chose faite en août 2001 à Lorient avec la montée en 3ème catégorie où le bagad est classé dans la
partie supérieure depuis lors. 
            En 2005, après les épreuves de Lorient, le bagad devrait accéder à la 2nde catégorie...

Le Cercle de Larmor-Plage

            Créé en 1974 à l’initiative de quelques villageois de Larmor- Plage, dont Madame Suzanne DREAN, actuelle présidente, l'objectif du cercle était de transmettre et de faire connaître aux jeunes les traditions du terroir et ainsi perpétuer, à travers la danse, la musique et les chants, une part de l’héritage culturel breton. 
            C’est encore aujourd’hui, le but
fixé par le cercle qui se compose, actuellement, d’un groupe d'une trentaine de danseurs adultes

Le Cercle de Spézet

            Créé par Yves Com, le cercle Brug Ar Menez existe depuis 1948 sans interruption. Depuis 1950, Brug ar Menez est affilié à la confédération Kendalc'h (danses et chorales) qui regroupe 170 associations réparties sur l'ensemble de la région. Kendalc'h est devenue un acteur majeur et un observatoire privilégié de la vie culturelle bretonne. En 50 ans d'existence, le Cercle a participé à de grands festivals régionaux (Festival de Cornouaille, Festival de la St Loup, Festival Interceltique de Lorient,...) et internationaux (Européades du Folklore, Festival des costumes traditionnels en Allemagne, Le festival interceltique d'Aviles en Espagne). C'est en 1987 que le groupe a accédé à la 1ère catégorie de Kendalc'h. En 1998, il devient vice-champion de Bretagne de la danse au festival de la St Loup à Guingamp et obtient le prix " Coup de Coeur " de l'association départementale de Musiques et Danses en Finistère ... A ce même championnat, le groupe se classe 3ème en 1999 et il devient Champion de Bretagne de la danse en 2001, confirmant ainsi sa place parmi les meilleurs groupes de Bretagne. A nouveau champion de Bretagne en 2002, le groupe choisit de consacrer son année 2003 à la création et la formation. Brug ar Menez est nommé Ensemble départemental en 2000 et 2002 par le Conseil Général du Finistère. En 2000/2001, les danseurs ont également pu bénéficier des conseils de Bernardo Montet, chorégraphe professionnel du Quartz à Brest.

Le Bagad de Saint-Malo

           Classé en 1ère catégorie depuis 1981, le seul en Ille & Vilaine, le bagad QUIC EN GROIGNE propose une musique solidement ancrée dans la tradition avec toutefois des emprunts à d'autres courants musicaux (médiéval, musique du monde, jazz, etc). 
            Pour cela il se renforce régulièrement d'un pupitre de clarinettes et a travaillé avec les percussions de la BATTERIE FANFARE DE FOUGERES.
            Sa collaboration avec le cercle lui permet de présenter des spectacles de qualité. 
            Depuis 2003 c'est JULIEN LE MENTEC, contrebassiste du groupe TAN BAN TY, qui a la charge de l'écriture musicale. Ce regard "extérieur" donne une nouvelle couleur à la musique jouée par le bagad tout en conservant l'esprit insufflé par les différents responsables musicaux depuis 50 ans.
            L'objectif du BAGAD pour les prochaines années est de consolider son statut de groupe phare d'ille et vilaine. Pour cela, outre les concours organisés par la BODADEG AR SONERION (assemblée des sonneurs), fédération nationale des bagadoù, le bagad va multiplier les rencontres diverses tel que le concert donné au mois de novembre à ARGELES avec la COBLA (orchestre catalan) DE PERPIGNAN. 
            D'autres rencontres musicales sont prévues comme celle avec une section jazz-rock pour Yaouank 2004 à Rennes, ou encore des projets avec une section de cuivres pour Folklore du Monde à St Malo.

Le Cercle de Saint-Malo

            Le cercle de danses accède à la 1ère catégorie en 1991 et en est réguliérement en tête. 
            Il est d'ailleurs le seul cercle de premier niveau dans
le département d'Ille-et-Vilaine. Une centaine de personnes sont adhérentes au cercle. Le souhait du groupe de danse est de présenter des spectacles de qualité en étroite collaboration avec tous les musiciens. Il a participé à la création des spectacles comme « KALON AN DANS » présenté en 1997, et « DANS AR VUHEZ » présenté en 2001, lors des grands festivals de Bretagne. Ces spectacles ont regroupé une centaine de danseurs et de musiciens et ont reçu les honneurs de la presse. 
            Le Cercle présente des danses de Haute et Basse Bretagne, mises en scène et chorégraphiées, mais avec
un profond respect des pas traditionnels.
   
         Les garçons du Cercle portent la tenue traditionnelle des gabariers de la Rance caractérisé par de larges braies blanches. Les jeunes femmes du Cercle portent des costumes de Paramé et des bords de Rance (Saint-Suliac) caractérisés par des châles courts brodés, soit ton sur ton, soit de couleurs vives, et des coiffes à bonnets godronnés. 
            Des suites de danses de Haute et Basse Bretagne sont chaque année réalisées avec le respect des pas
traditionnels, mais mis en scène avec des chorégraphies mettant en avant l'esthétisme du mouvement individuel ou communautaire et/ou l'originalité du terroir présenté (symbolique de la danse, etc.), sans oublier le côté novateur de certaines réalisations scéniques.

Le Bagad de Fouesnant

            Le bagad a vu le jour en septembre 1996, une vingtaine de personnes suivent les cours dispensés par les moniteurs de la B.A.S 29 (assemblée des sonneurs du Finistère) et en décembre 1997 offre une première prestation devant 600 personnes à l'occasion du spectacle du coeur à Fouesnant. 
            Cette formation musicale est composée de 3
pupitres(Cornemuse , Bombarde , Batterie). 
            Le Pays Fouesnantais se situe au bord de la mer, à 17 km de Quimper. Dans le passé les Fouesnantais étaient pêcheurs ou agriculteurs. Le cidre et les cerises de Fouesnant étaient réputés.
- Coté mer : peut-on rêver plus beau que ces 17 km de côtes, ces 13 km de plages de sable fin, ces criques
isolées.
- Coté terre : pays exceptionnel et jalousement préservé, la nature ici est très généreuse. Si le cidre et
les galettes ont fait depuis longtemps la renommée de Fouesnant, comment ne pas se laisser tenter par les crabes, crevettes, palourdes, langoustines ou homards péchés par les marins locaux. 
            Les fêtes traditionnelles sont l'occasion de grands rassemblements folkloriques et perpétuent de façon
vivante une culture authentiquement bretonne. La Fête des Pommiers, le Pardon de Sainte - Anne, la Fête de la Mer, le Pardon de Kerbader sont des événements auxquels participe

Le Cercle de Landrévazec

            Le Cercle " Ar Gwen Ha Du " de Landrévarzec a été créé en 1973 afin de promouvoir différents aspects des traditions populaires de Bretagne. Vingt neuf ans d'existence, une vie riche, la qualité de ses prestations folkloriques, récompensée par l'attribution du "Hareng d'argent" à Etaples (en 1979), de "l'Epi d'argent" (en 1980) et de "l'Epi d'or" (en 1981) à Issoudun, sa participation au Festival de Confolens (en 1989), ainsi que ses voyages dans toute la France et à l'étranger (Belgique, Roumanie, Lituanie, Pays de Galles, Espagne etc...), lui ont permis de se classer parmi les meilleurs cercles de danses bretonnes. Comptant plus de 130 adhérents dont 70 enfants le groupe est fier d'être l'un des reflets du renouveau culturel breton. Le Cercle Celtique "Ar Gwen Ha Du" évolue au premier niveau de la Confédération War'l Leur, c'est à dire, parmi les meilleurs groupes e Bretagne. 
            Le cercle présente différents costumes du Pays
Glazig des années 1870 à 1920.

 

Le Cercle de Saint-Pol-de-Léon

ou BLEUNIADUR
             Bleuniadur est un ballet de pays fondé en 1978 à Saint-Pol-de-Léon, capitale historique du pays du Léon. Cette région située au nord-ouest de la Bretagne fut peuplée par les Celtes arrivant de l'île de Bretagne du IVe au VIIe siècle. Attaché à ses racines, le Léon est un lieu de tradition, à l'identité culturelle forte, comme le montre la persistance plus tardive qu'ailleurs de la langue bretonne. C'est une terre réputée rude et austère, peuplée d'hommes travailleurs et disciplinés, mais aussi passionnés. Le Léon est également une région ouverte au monde par la mer qui l'entoure, un pays de hardis navigateurs, de marins et de pêcheurs, de découvreurs et de pionniers. C'est cet esprit, entre tradition et modernité, qui a fondé Bleuniadur. Orienté d’abord sur le collectage de danses et d'airs à danser du Léon pour élaborer des spectacles à partir des éléments recueillis, l’Ensemble s’est progressivement doté de structures qui lui ont permis de fixer sa position de ballet de pays fédérant les communes du Haut-Léon. L'ouverture de Bleuniadur à une carrière internationale en 1996 a marqué un tournant dans sa politique de spectacle. L'Ensemble a cherché à se rapprocher de l'expression traditionnelle afin de mettre en valeur l'âme bretonne dans ses aspects les plus dépouillés et les plus envoûtants.  
            Depuis plus de vingt-cinq ans, Bleuniadur se situe sans interruption parmi les meilleurs ensembles de
spectacle de Bretagne. Il doit ce succès à son rapport privilégié avec le public, la qualité et l'originalité de son répertoire, et à sa collaboration avec les meilleurs chorégraphes de Bretagne.

 

Le Bagad de Plougastel

      Portant depuis 30 ans les couleurs de Plougastel, le bagad Plougastell-Mouez ar Mor s'inscrit dans la tradition d'originalité de cette presqu'île, qui, aux portes de Brest a su cultiver et conserver sa spécificité. Le gilet vert brodé porté par le bagad est l'exacte copie des costumes de cérémonie portés jusqu'au milieu du siècle par les jeunes gens de Plougastel.  
      Fondé en 1974 par les sonneurs
de bagad Brest art Flamm à sa cessation d'activité, le bagad participe depuis 18 ans au championnat des bagadoù et se situe en deuxième catégorie.

 

Le Cercle du Croisty

        Créé en 1988, le cercle celtique "Danserien Ar Vro Pourlet" perpétue par la musique et les danses, la culture et les traditions de Bretagne.  
        Le cercle celtique "Danserien Ar Vro
Pourlet" représente le Pays Pourlet. Situé au nord du Morbihan, entre la Cornouaille et le Pays de Pontivy, séparé du Pays Fisel par les montagnes, le Pays Pourlet s'étend largement autour de Guémené - Sur - Scorff.  
       Accompagné d'un accordéoniste, de
sonneurs , le cercle présente un ensemble de danses de différents terroirs de Bretagne, notamment du Pays Vannetais, de Loudéac et de la Montagne. Une autre suite entière est consacrée aux danses du Pays Pourlet, dont la spectaculaire "Gavotte sautée ", particulière à cette région.  
      Ce groupe de 25 danseurs surprend par son dynamisme et le public ne peut que se réjouir devant les
chorégraphies vivantes et créatives qui lui valent d'évoluer en première catégorie de la Confédération War'l Leur.

 

Le Bagad de Beuzec

           Il peut paraître inutile de présenter le bagad Beuzeg, tant ce nom est à présent familier dans le paysage culturel traditionnel, tant et si bien qu’on en vient réellement à méconnaître ses origines : un petit village d’un millier d’âmes accroché aux falaises du Cap Sizun, entre Quimper et la Pointe du Raz, et que rien ne semblait prédisposer à acquérir une certaine renommée. Dès son accession à la seconde catégorie en 1995, le bagad Beuzeg (créé en 1977) fait montre d'une qualité musicale certaine récompensée par 4 titres de champion de Bretagne et 3 de vice-champion. La consécration viendra en 2002 : la montée du bagad en 1 ère catégorie officialise l'appartenance de Beuzeg au club restreint des groupes incontournables de la scène bretonne. Bien entendu, ces résultats sont le fruit d’un long travail emprunt de rigueur technique autant que de passion pour la musique, une passion qu’ils transmettent avec opiniâtreté aux jeunes éléments du bagadig, la formation regroupant les élèves de l’école de musique intégrée au groupe.  
            Il est presque impossible de définir le style musical du bagad, si ce n’est qu’il ne se rapporte à rien de
comparable. Il est à la fois résolument traditionnel, dans sa structure et dans ses fondements, tout comme les Capistes savent s’attacher à leur bout de terre, et d’un autre côté spontané, fantaisiste, marqué des couleurs empruntées à diverses influences.

 

Le Cercle de Beuzec

            Le cercle a été fondé officiellement en 1969, mais un petit groupe a démarré dès 1961 à apprendre quelques danses. Les répétitions avaient lieu dans un grenier du "kaludi". Le blé de la moisson y était entreposé et il fallait parfois que "tonton Henri" balaye le reste du grain pour faire de la place aux apprentis danseurs. Depuis, que de chemin parcouru! Aujourd'hui, le Cercle est affilié à la fédération War'l Leur et évolue en première catégorie.  
            Depuis plusieurs années, le cercle crée
ses propres chorégraphies comprenant jusqu'à 40 danseurs. La mise en scène est l'occasion de présenter les différents costumes portés dans le Cap-Sizun. Un spectacle en commun avec le bagad peut ainsi être proposé alliant vivacité dans la mise en scène, changements de costumes, diversité des danses et terroirs, pour le plaisir des yeux et de la mémoire.  
            Les femmes portent le costume des paysannes d’entre les deux guerres. Il est en velours noir, composé
d’un corsage avec manches, d’un corselet croisé sans manche, d’une jupe et d’un tablier en crêpe ou en soie. Ces costumes, tous uniques, sont brodés et perlés à la main. Ils s'en trouvent être parmi les plus beaux de Bretagne et soulèvent à chaque fois l'enthousiasme du public! La coiffe en filet brodé, est celle de la région de Douarnenez dite la " penn-sardinn", qui était portée dans la partie est de Beuzec- Cap-Sizun.

 

Cercle de Saint-Evarzec

            Les Kanfarded se sont créés en octobre 1989, sous "l'impulsion" de Ronan Runavot,ainsi que Claude et Carole Bernard , tous trois anciens danseurs du groupe "Ar vro melenicked" d'Elliant. Après quelques mois de répétitions, Le groupe se présente à leur 1er concours en mai 1990 (à Rostrenen) et accède à la seconde catégorie de la Confédération Kendalc'h.  
            En progression constante, les Kanfarded
accèdent à la première catégorie en 1996 … 2001 est une étape importante dans la vie du groupe, car après avoir remporté le Trophée Gradlon au Festival de Cornouaille de Quimper (29), il se classe à la quatrième place au Championnat de Bretagne... 2003 est une année faste en succès, le cercle termine premier au concours départemental de la fédération Kendalc’h, premier au concours de Rennes avec une note de 18,20 et confirme à la Saint loup, concours national de danse Bretonne, en remportant la partie scénique avec une note de 18.15 . Le groupe est Vice Champion de Bretagne 2003 !  
            En 2005, Les Kanfarded sont pour la deuxième fois consécutive "Champion de Bretagne".

 

Le Bagad d'Auray

            Créé par une poignée de cheminots passionnés de traditions bretonnes, il est aujourd’hui encore l’une des plus étonnantes démonstrations de la vitalité d’une culture à laquelle presque personne n’aurait voulu croire au lendemain de la guerre. Six fois champion national des Bagadou, loin de s’être cantonné dans un registre passéiste, est l’un des plus actifs à prouver que la tradition échappe au temps.  
            Le Badag, orchestre traditionnel
qui existe depuis les années 1950, s’inspire du Pipe Band Ecossais et est composé de trois pupitres : bombardes, cornemuses et batteries.

 

Le Cercle d'Auray

            Lors des spectacles, les danseuses et les danseurs revêtent différents costumes issus de terroirs bien distincts. Il faut avant tout savoir qu’il existe en Bretagne 66 modes vestimentaires de costumes et plus de 1200 variantes. La Kevrenn Alré porte notamment les modes d’Auray mais aussi celle du terroir Pourlet (Guémené sur Scorff).  
            La Kevrenn Alré porte de nombreux
autres costumes qu’il n’est pas possible de détailler ici. C’est grâce à ces nombreux changements de costumes d'époque différentes que le groupe crée des spectacles riches en couleur et en diversité de terroirs.